sur la terre d'agel

à Agel

fleur jaune

Aujourd’hui la grande question
En période de crise et de changement…

 

Questions essentielles Les mariés
du moment

par Aurélien Barrau

« On ne veut plus continuer cette partie de Monopoly dans un avion qui est en train de se crasher. Ils veulent continuer à jouer. Nous voulons continuer à vivre. Changer les règles du jeu quand la partie devient intenable, n’importe quel enfant sait le faire.

On ne pourra pas faire revenir les espèces éteintes, on ne pourra pas faire revivre les morts, on ne pourra pas épurer le CO2, mais on peut changer des règles aberrantes, qui sont socialement injustes, qui sont écologiquement dramatiques, qui sont climatiquement suicidaires. Ça on peut le faire. (…)

Nous sommes en train de détruire notre capital de départ, c’est à dire un monde où la capacité d’existence est possible. Ce n’est pas une croissance. Du point de vu réel, c’est une décroissance. (…)

On ne veut pas être les victimes collatérales de personnes qui n’ont pas compris les rouages fondamentaux de l’existence.
Aurélien Barrau

bulle de savon - photos H.MoiseletPour la beauté , cliquez  sur la photo et ouvrez dans un  onglet de navigation

Ecoutez s’il vous plait…
Il est plus que tant d’être informé et sérieux.

Aurélien Barrau – Comment habiter maintenant la Terre ?

Discours d’investiture du vice président de la Bolivie
merci a la sagesse des peuples premiers…

ET AUSSI :

INFORMONS NOUS:   https://www.thinkerview.com/

 

LES CRISES, LES BOULEVERSEMENTS ET LA MALADIE
NE SURGISSENT PAS PAR HASARD.
ILS NOUS SERVENT D’INDICATEURS
POUR RECTIFIER UNE TRAJECTOIRE,
EXPLORER DE NOUVELLES ORIENTATIONS,
EXPÉRIMENTER
UN AUTRE CHEMIN DE VIE.
CARL GUSTAV JUNG

 

Aucun arbre ne peut arbres nuit et lumièrepousser
jusqu’au paradis
sans que ses racines
n’atteignent l’enfer.

  C. G. Jung

 

 

cascade Myriam T.Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres.
Antonio GRAMSCI

 

petite main gourmandeIl n’est rien au monde d’aussi puissant
qu’une idée dont l’heure est venue.

Victor Hugo

 

 

 

 

trouble naturel - photos H.Moiselet« Il n’y a point de plus cruelle tyrannie
que celle que l’on exerce à l’ombre des lois
et avec les couleurs de la justice »

Montesquieu

 

coquelicot dans les blés
comme un petit coquelicot …           comme un petit coquelicot…

 

 

Publié par

Jean Jacques Cuvillon

né en 1951 à Nancy habite dans le Minervois psychanalyste - analyse des profondeurs, professeur de yoga, diététicien, hygiéniste de santé, P.N.L., A.T, coach.